Archive mensuelle de mai 2015

27.05.2015 A lire : la schizophrénie ; des prises en charges variables …Irdes

fichier pdf Irdess-variabilite-de-la-prise-en-charge-de-la-schizophrenie-dans-les-etablissements-de-sante-en-2011

  •  La variabilité de la prise en charge de la schizophrénie dans les établissements de santé en 2011. M. Coldefy, C.?
  • Nestrigue, Questions d’économie de la santé, n° 2016, février 2015, Irdes, www.irdes.fr

Cinquième motif de recours aux soins en psychiatrie, la schizophrénie reste la première pathologie en termes d’activité des établissements de santé. Cette étude, réalisée à partir des données du Recueil d’informations médicalisées en psychiatrie (Rim-P), précise les modalités de prises en charge tout au long du parcours de soin : depuis l’hospitalisation à temps plein aux différentes modalités à temps partiel et en ambulatoire. Elle s’inscrit dans le cadre des travaux menés par l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes) sur les disparités des soins en psychiatrie.
Rappelons que la schizophrénie, trouble psychique sévère et invalidant, touche 1 à 2 % des adultes en France, soit environ 400 000 personnes. Ses caractéristiques en font une des pathologies psychiatriques les plus lourdes en termes de souffrance pour les patients et leur entourage mais aussi la plus coûteuse pour la société. Elle nécessite un suivi rapproché et de long terme. Les chercheurs relèvent des variations notables des prises en charge, en termes d’intensité et de diversité en fonction des différentes phases de la pathologie, de son ancienneté, de sa sévérité, mais aussi des caractéristiques sociales et de l’environnement du patient. Par ailleurs, ils pointent des différences dans la prise en charge selon le type d’établissements (publics, privés ou monodisciplinaires), et suivant leur structure d’activité, leurs missions et leurs statuts. On note par exemple des taux de réhospitalisation plus faibles dans les établissements à l’activité ambulatoire élevée. Les disparités en termes de moyens et de développement inégal des alternatives à l’hospitalisation impactent les prises en charge proposées.
M. Coldefy, coauteur de l’étude, commente ces résultats : « S’il est désormais acquis qu’une prise en charge adaptée permet d’obtenir une rémission durable chez un tiers des cas de personnes souffrant de troubles schizophréniques, il apparaît aussi que le pronostic de la schizophrénie dépend essentiellement de la qualité du soutien psychosocial, de l’accès aux soins et de l’adhésion aux adaptations des prises en charge. La disparité des prises en charge entre établissements de santé que nous avons montrée pose la question de l’équité des soins pour les personnes concernées. Elle se limite ici à la prise en charge en établissement mais interroge également sur l’évolution à plus long terme de la prise en charge et sur son articulation avec les soins de ville, le secteur médico-social et social. »

9-10 juin 2015 Colloque « Un avenir apres le travail » au Triangle à RENNES

deux jours de témoignages, d’échanges et de réflexions pour  co-construire les solutions

fichier pdf Programme-Colloque-WEB (2)

 

 

 

 

Débat public : Comment Aider les aidants ?

fichier pdf 20150610-Invitation Debat Public Aide Aidants

Comment aider ceux qui accompagnent ?

 A l’initiative des représentants d’usagers et en partenariat avec les Pays et les CLIC, la conférence de territoire n°5 (Rennes-Redon-Fougères-Vitré) organise le Mercredi 10 juin de 13h30  à 17h00 à la CCI (2 avenue de la Préfecture à RENNES ) un débat public sur la thématique des aidants.

L’organisation d’un débat public représente  l’occasion de se mobiliser en faveur de ceux qui aident, soulagent et accompagnent les publics fragiles, et ce souvent au quotidien                         .

 Les objectifs     

  • Mieux connaitre et prendre en compte les difficultés des aidants, de l’entourage et des proches ;
  • Déterminer les enjeux de l’aide aux aidants  et appréhender les soutiens dont ils ont besoin pour leur permettre de mieux jouer leur rôle dans le parcours de santé et de vie des personnes qu’ils accompagnent ;
  • Contribuer à la construction de la démocratie en santé au plus près des usagers et partenaires
  • Faire remonter aux institutions (ARS, CG, Collectivités territoriales …) pour décision, les préconisations et mesures à mettre en œuvre.

Le repérage des attentes et l’identification des besoins spécifiques des aidants sont essentiels pour pouvoir leur apporter des réponses adaptées.




Blog du niveau intermédiaire |
Nazablog |
LA ROUTE DE L'EPOUVANT... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CGT Ligue de l'enseign...
| Centre Social et Culturel F...
| Mujeresdelmundo