Archive pour la Catégorie 'livres'

la folie et Victor Hugo

 Un été avec VICTOR HUGO  : un livre de Laura El Makki et Guillaume Gallienne  France inter 2014

Victor Hugo a côtoyé la folie de près. Son frère d’abord, Eugène, a subi très jeune de graves instabilités d’humeur. Enfant, les deux garçons sont très proches. Avec leur aîné, Abel, ils fondent Le Conservateur littéraire .

// La fratrie a de grandes ambitions de gloire et de fortune. Abel est un mondain et s’intègre dans tous les cercles intellectuels du début du siècle. Eugène se fond dans le moule royaliste, et s’essaie avec succès à la poésie. Victor, le petit dernier, suit ses deux frères mais se distingue rapidement grâce à ses dons précoces pour l’écriture… Eugène s’en rend compte, le jalouse un peu, mais il ne dit rien. C’est son frère après tout.

L’affaire se corse lorsque Adèle Foucher, leur amie d’enfance, devient le centre de leur attention. Victor et elle sont inséparables… C’en est trop pour Eugène, qui aime secrètement la jeune fille et qui ne peut supporter de voir le bonheur lui échapper. Le jour du mariage, en 1822, il sombre dans la folie et la famille décide de l’interner à Charenton. Il meurt une dizaine d’années plus tard, isolé de tous, et sans avoir recouvré la raison.

La perte de ce frère laisse Hugo dans l’incompréhension la plus totale : Extrait « à Eugène vicomte H », Les Voix intérieures (1837)

Tu n’as rien dit de mal, tu n’as rien fait d’étrange.


Comme une vierge meurt, comme s’envole un ange,

Jeune homme, tu t’en vas !


Rien n’a souillé ta main ni ton cœur ; dans ce monde


Où chacun court, se hâte, se forge, et crie, et gronde,


A peine tu rêvas !
»

Des années plus tard, le destin de sa fille , Adèle née en 1830, va ranimer les vieux démons . Adèle proche de son père est fragile et mélancolique. Apres des aventures amoureuses tourmentées et déçues Adèle à 42 ans, ne parle plus, entend des voix. Son père la fait interner à Saint Mandé où elle décédera  en 1915… Extrait du livre :  chapitre la folie page 131 à 135

Un film  : L’Histoire d’Adèle H  film français de François Truffaut, sorti en 1975. C’est le récit d’une  illusion délirante d’être aimée, celle dont souffrait la seconde fille de Victor Hugo, Adèle, telle qu’elle l’a décrite dans les deux premiers volumes de son journal intime, datés respectivement en 1852 et 1853 et édités pour la première fois en 1968 et 1971, par le spécialiste universitaire Frances Vernor Guille.

Parcours des usagers de la psychiatrie, acteurs de leur propre vie

Ce livre, de Tim GREACEN et Emmanuelle JOUET, éditons ERES, date de 2012 mais reste vraiment d’actualité.

usagers_acteurs

Les trois notions, rétablissement, inclusion sociale et empowerment, créent un nouveau paradigme qui situe l’usager de la psychiatrie comme moteur de sa propre vie, au sein d’une collectivité dans laquelle il est citoyen à part entière et où les services de santé mentale se donnent les moyens de soutenir son autonomie plutôt que de perpétuer son rôle traditionnel de « patient ». Déclinées dans cet ouvrage à travers de multiples expériences concrètes dans divers pays, elles sont au centre d’un débat né du constat de l’échec de nos sociétés occidentales contemporaines à pleinement réintégrer les personnes vivant avec un trouble psychique.

La notion de rétablissement rappelle que, même pour des pathologies lourdes comme la schizophrénie, les psychoses, la majorité des patients se rétablissent et mènent leur vie comme tout un chacun.

L’inclusion sociale ajoute l’idée que, si la moitié du travail vers le rétablissement est l’affaire de l’usager, l’autre moitié du travail est à faire par la société elle-même. De même qu’on aménage la ville pour que la personne en fauteuil roulant puisse s’inclure dans la société, on doit aménager les esprits et l’organisation de la vie de tous les jours pour supprimer tout mécanisme d’exclusion soc ale, toute stigmatisation, toute discrimination contre la personne handicapée psychique.

Enfin l’empowerment consiste à mettre à la disposition de la personne les moyens pour acquérir les savoirs et pouvoirs nécessaires – notamment par l’accès à la formation tout au long de la vie – pour apprendre à vivre avec sa maladie et jouer un vrai rôle dans la société.

Image de prévisualisation YouTube
Tim Greacen, docteur en psychologie, dirige le laboratoire de recherche de l’établissement public de santé Maison Blanche à Paris.

Emmanuelle Jouet, docteure en sciences de l’éducation, est spécialiste de la mise en valeur du savoir expérientiel chez les usagers de la psychiatrie.




Blog du niveau intermédiaire |
Nazablog |
LA ROUTE DE L'EPOUVANT... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CGT Ligue de l'enseign...
| Centre Social et Culturel F...
| Mujeresdelmundo