L’unafam35 vous invite

1/Le samedi 19 novembre 2016 à l’IFSI de Rennes rue du bois Perrin  9h30-11h3  à une conférence –débat sur le thème «  logement social et fragilités psychologique déclinaison territoriale » animé par Gilles Dreuslin, responsable des dispositifs de solidarité à Rennes métropole. Nous aborderons les problématiques d’accès et de maintien dans un logement, quelles aides financières, quelles démarches …etc

2/ Café-rencontre le 6 décembre Maison des Associations  1 cours des alliés 35000 RENNES de 18h à 20h

Des échanges entre personnes concernées autour du thème : maladies psychiatriques, entourage, les soins, l’accompagnement. Une réunion animée par des bénévoles de l’association Union Nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques UNAFAM en présence de Laurence Renoux infirmière en psychiatrie du Centre Ressources Familles CREFA

3/ En 2017, L’UNAFAM35 propose une formation appelée « Troubles psychiques »à destination de l’entourage d’une personne souffrant de troubles psychiatriques sévères, la 1ièr aura lieu le 1 avril, la 2iem en octobre. Contact 35@unafam.org / tel 0299538893 ou le site de unafam35

4/  L’UNAFAM35, propose des moments conviviaux  au local rennais,  vous pouvez profiter de l’ouverture du local (tous les mardis de 15h à 18h30)-4 avenue d’Italie lors des permanences  d’accueil pour y passer vous informer, échanger, discuter, lire des revues, emprunter un livre, prendre un café….etc » .

5/ Le groupe de parole initié par l’UNAFAM35  va reprendre à partir du mardi 15 novembre de 18h à 20h au local  de l’association 4 avenue d’Italie à Rennes .

le groupe sera animé par une infirmière au centre hospitalier Guillaume Régnier et par une bénévole de l’UNAFAM.
le groupe de parole est libre ,l’objectif étant que chaque participant puisse exprimer son ressenti et son questionnement par rapport à son proche malade . L’écoute des animateurs et des participants est bienveillante et n’a pas pour but de juger les situations exposées par chacun mais d’aider à vivre mieux  au quotidien ; contact  tel/répondeur  02 99 53 45 07

 

 

 

 

 

19 novembre 2016 Conférence UNAFAM35 sur le théme du logement

l’UNAFAM35 vous invite :

Le samedi 19 novembre 2016 à l’IFSI de Rennes rue du bois Perrin  9h30-11h30

à une conférence –débat sur le thème «  logement social et fragilités psychologiques-déclinaison territoriale »

animé par Gilles Dreuslin, responsable des dispositifs de solidarité à Rennes métropole.

Nous aborderons les problématiques d’accès et de maintien dans un logement, quelles aides financières, quelles démarches …etc

2016.10.10 Journée Mondiale SAnte mentale

 

 

communiqué UNAFAM

Cette Journée mondiale de la Santé Mentale 2016 est l’occasion pour l’Unafam de rappeler que les maladies psychiques sont au 3ème rang des maladies les plus fréquentes après le cancer et les maladies cardio-vasculaires1 et qu’1 personne sur 4 souffrira de troubles psychiques au cours de sa vie1.

Pourtant, les moyens mis en œuvre pour répondre à cet enjeu de santé publique sont très insuffisants et la prise en charge des personnes en situation de handicap psychique est encore loin d’être satisfaisante en France.

Parce-que les réponses à apporter sont multiples, complexes et demandent synergie et complémentarité de l’ensemble des acteurs des secteurs sanitaire, social et médicosocial, l’Unafam a dressé un état des lieux des besoins et attentes pour garantir le meilleur parcours de vie aux personnes souffrant de troubles psychiques et à leur entourage2.

En matière de soins, l’approche ne peut plus être hospitalo-centrée :

Il est urgent de favoriser la diversification des dispositifs de soins pour une meilleure prise en charge et des soins centrés sur le rétablissement : optimiser l’organisation des CMP (dispositifs « aller vers », interventions à domicile…), développer des dispositifs alternatifs (soins intensifs à domicile, HAD…), développer les dispositifs de réhabilitation (éducation thérapeutique du patient, psychothérapies, remédiation cognitive, réhabilitation psychosociale…).

 En matière d’accompagnement, les besoins spécifiques doivent être définis, organisés, coordonnés :

Aujourd’hui beaucoup de personnes vivant avec des troubles psychiques sortent d’hospitalisation sans autre solution que la famille. Il est urgent de :

  • Définir les besoins à prendre en compte pour la personne dans son milieu de vie ordinaire.
  • Organiser une coordination continue et au plus près de la personne de tous les professionnels impliqués dans sa prise en charge et son accompagnement.
  • Construire une organisation des liens entre équipe médicale et services d’accompagnement sociaux et médico-sociaux.

En matière de recherche, une véritable volonté politique doit être mise en œuvre :

La France investit 2%3 seulement de son budget dans la recherche biomédicale en faveur de la recherche en santé mentale (l’Angleterre 7%, les Etats-Unis 11%) alors que la file active de personnes malades représente 18%4 des hospitalisations.

L’Unafam martèle la nécessité de mettre en œuvre une véritable volonté politique dans le champ des recherches en psychiatrie, recherches fondamentales ou cliniques dans tous les aspects biopsychosociaux des maladies psychiatriques, et d’affecter des moyens suffisants à cette recherche.

 Pour les 5 millions de personnes impactés par les maladies psychiques, l’Unafam reste mobilisée

L’Unafam est une association d’utilité publique, qui depuis 1963, accueille, écoute, soutient, forme, informe et accompagne les familles et l’entourage de personnes souffrant de troubles psychiques. Elle compte plus de 14 000 adhérents, 100 délégations départementales et 300 points d’accueil.

 

 Rappelons que les troubles psychiques sont encore trop souvent amalgamés aux troubles mentaux.

Le handicap psychique se distingue du handicap mental par son origine et ses conséquences.

 Le handicap psychique est la conséquence de maladies psychiatriques telles que la schizophrénie, les troubles bipolaires, les dépressions sévères, les psychoses graves et les troubles obsessionnels compulsifs invalidants.

Le handicap psychique laisse les capacités intellectuelles intactes, alors que les capacités cognitives sont souvent altérées. Il se caractérise par une variabilité et une évolution dans le temps.

Le handicap psychique entraîne : des difficultés de relation à soi et aux autres ; un repli sur soi ou un isolement ; des troubles du comportement, du jugement et de l’attention ; des difficultés, parfois l’impossibilité sans stimulation extérieure, à mettre en oeuvre ses capacités intellectuelles.

 Contact presse : Sophie Dacbert : 01.53.06.30.92 – sophie.dacbert@unafam.org

 

 

Conseil National de la Santé Mentale

 

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a
installé ce lundi 10 octobre le Conseil national de la santé mentale.
Son
objectif est de « développer une approche globale et transversale des
enjeux de la santé mentale, pour mieux prévenir les troubles psychiques et
psychiatriques et mieux accompagner ceux qui en souffrent ».

lire la suite ….

fichier doc Marisol Touraine installe le Conseil national de la santé mentale

2016.10.14 18iem rencontre régionale UNAFAM Bretagne

 Journée débat sur :

   un enjeu pour nos proche – un autre regard – un accompagnement – le parcours de vie

A St Brieuc le vendredi 14 octobre de 9h à 16h30

Grande salle Robien place octave Brilleaud

Lire le programme ….

fichier pdf Depliant UNAFAM

Colloque UNAFAM « recherche » 9.12 Paris

Troubles psychiques : vers une amélioration de la qualité de vie

Vendredi 9 décembre2016

ASIEM – 6 rue Albert de Lapparent – 75007 Paris

Plus de 2 millions de personnes vivent avec des troubles psychiques sévères dans notre pays aujourd’hui.

Soucieuse de répondre aux préoccupations des familles espérant de nouvelles pistes thérapeutiques, l’UNAFAM s’engage pour soutenir la recherche sur les maladies psychiques.

Ce nouveau colloque Recherche sera l’occasion de dresser l’état des lieux et d’ouvrir le dialogue entre des scientifiques, spécialistes des questions médicales, sociétales et humaines, et les familles qui le vivent au quotidien, afin de lister les besoins et de favoriser le développement d’une véritable alliance thérapeutique au bénéfice des personnes en situation de handicap psychique pour une évolution positive de leur qualité de vie.

Incrivez_ vous …

fichier pdf Programme_colloque_Unafam_09-12-2016

Handicap psychique- handicap mental

 

L’Unafam dénonce l’amalgame handicap psychique-handicap mental de la DREES

lire la suite …

fichier pdf CP Unafam rapport DREES sept 2016

65èmes journées nationales de la Fédération Santé Mentale France à RENNES

Rennes accueille  les 65èmes journées nationales de la Fédération Santé Mentale France les 26 et 27 septembre prochain au Triangle (Boulevard de Yougoslavie)

sur le thème  « Cohésion sociale et santé mentale : les (petites) fabriques de lien ».

Pour la première fois, ces journées  s’ouvrent  gratuitement aux habitants de nos quartiers.

Ce lundi 26 septembre, à partir de 17h, nous vous invitons à vous exprimer  lors de la tribune libre aux habitants, à  entendre le propos de  Jean Furtos et Bernard Durand (psychiatres) sur  « la santé mentale , l’affaire de tous ? »  et en échanger librement, et à vous  divertir  avec nous grâce à « Dingo Dingue » une pièce de Christian Mazzuchini  écrite et jouée par et pour les habitants et patients rennais.

Vous trouverez de plus amples détails dans le programme ci-joint et sur le site http://smf2016.fr/

Merci de réserver dès maintenant votre place pour la pièce de théâtre via le lien suivant Inscription pour « Dingo Dingue »  ou en écrivant à smfrennes2016@gmail.com

 

 

 

 

 

journées du patrimoine au CHGR

Samedi 17 et Dimanche 18 Septembre

Le Centre Hospitalier Guillaume Ré-gnier, un patrimoine naturel et culturel au coeur de la cité. Les équipes du CHGR ont le plaisir de vous inviter à la découverte d’un lieu de vie à travers : la visite de la chapelle et de la salle du conseil, une pro-menade du parc au détour des oeuvres, une exposition des dix ans de la commis-sion culturelle au CSTC* et une exposition sur l’art brut à la maison des usagers ré-cemment ouverte.

lire la suite …

fichier pdf programme1

média et stigmatisation

2016.09.08 OF stigmatisation

Ci-dessous la réaction d’un bénévole à l’UNAFAM35-Union Nationale des Familles et Amis de Malades Psychiques que nous partageons tous, familles , amis vivant au coté d’un proche souffrant d’une maladie psychique sévère.

Il faut savoir que 1% d’une population est concernée par  la maladie « schizophrénie » soit en France 600 000 cas, heureusement pour notre société qu’ils  ne sont pas tous des fous dangereux ! Cette association d’idée Schizophrénie = fou dangereux, est insupportable de nos jours compte tenu des connaissances actuelles et des conséquences désastreuses au niveau des malades, le texte ci dessous  illustre parfaitement bien cette problématique de la stigmatisation des malades psychiques.    Nicole Sarret , déléguée UNAFAM35

———————————————————————————————————————————————-

Bonjour,

je viens de lire ce matin, sous la plume de M.Benoit LE BRETON les mots suivants « …Le prévenu a une fragilité psychiatrique : il entend des voix et a récemment été hospitalisé à Guillaume Régnier . Juste 6 jours. Pas de quoi en faire un fou dangereux . » Ouest-France du 8 septembre 2016

J’ai été très outré, pour ne pas dire plus par ces mots, car je suis concerné par la maladie psychiatrique, j’ai un proche malade, qui entend des voix, qui a été hospitalisé plusieurs fois plus de 6 jours, et qui n’est pas un fou dangereux , bien au contraire . Et j’en connais beaucoup .Car figurez-vous que l’hôpital est fait pour soigner et non pas pour fabriquer des « fous dangereux ».

Figurez-vous que les personnes qui souffrent de troubles psychiatriques sont plus souvent victimes qu’auteurs de violence : il y a moins de criminels dans cette population que dans la population « dites » normal . Figurez-vous que cette idée fausse : psychiatrie = fou = danger, est colportée et entretenue , par certains hommes politiques en vue, certes, mais aussi largement par la presse . Une étude récente sur l’utilisation du mot « schizophrénie » dans 8 grands quotidiens et hebdomadaires a montré qu’il est d’une part mal utilisé ou métaphoriquement au sens de dédoublement de la personnalité ce qui n’a guère à voir avec la maladie et surtout le plus fréquemment associé « à la souffrance, au malheur, et surtout à la violence » .

Cela peut vous paraître sinon anecdotique, du moins sans grave conséquence . Malheureusement , ce n’est pas le cas . Cette image systématiquement colportée (et je répète complètement fausse!!) d’une part est violente pour le coup à l’encontre des personnes concernées et surtout contribue à ne pas faciliter leur démarche de soin . Déjà ce n’est pas facile de se rendre compte que l’on souffre de cette maladie mais en plus si on voit partout que « plus de 6 jours à Guillaume Régnier et on est un fou dangereux » , c’est encore plus dur . Et en s’éloignant du soin les personnes souffrent plus, s’isolent plus, et sont attirées dans la pente de l’indigence , de la misère et de la détresse . Nous en croisons tous les jours dans la rue en détournant pudiquement le regard …

En 2014, plus de 29 000 personnes ont été vu par l’hôpital Guillaume Régnier, je ne sais pas combien y ont fait un séjour de plus 6 jours, mais certainement beaucoup . Nous les croisons tous tous les jours, dans la rue, au travail, aux spectacles, au foot, au restaurants, à l’université , chez nos voisins, dans notre famille , je parie aussi à Ouest-France . Ces gens , comme tout homme , n’ ont besoin que de considération et de respect, et un peu plus que les autres de soins adaptés .

Puisse la presse , et Ouest France en particulier (justice et liberté, pour tous?) y contribuer comme d’autres acteurs, Associations (dont les Associations de patient comme la FNAPSY), professionnels et collectivités en informant , témoignant, pour donner une image plus humaine, plus concrète et plus positive des ces maladies . L’ignorance et la peur sont de mauvaises conseillères !

PP JEAN- Bénévole à l’UNAFAM35-Union Nationale des Familles et Amis de Malades Psychiques

 l’UNAFAM 35 est à votre disposition pour des compléments d’info, etc.….4 avenue d’Italie tel 0299538893 . unafam35 diffuse.unblog.fr

1...34567...16



Blog du niveau intermédiaire |
Nazablog |
LA ROUTE DE L'EPOUVANT... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CGT Ligue de l'enseign...
| Centre Social et Culturel F...
| Mujeresdelmundo